Lee Sedol vaincu par Alphago, victoire pour l’IA et pour le Go?

L’histoire du jeu de Go, entamée il y a plus de 3000 ans, a connu un véritable bouleversement le 9 mars 2016. C’est ce jour que les joueurs de go ont cessé de dire : “Le Go est le seul jeu auquel l’humain résiste toujours à la machine”. Ce jour-là en effet, l’intelligence artificielle AlphaGo, développée par Deepmind, une filiale de Google, a vaincu Lee Sedol, lors du premier des cinq matchs qui les ont opposés. Cet événement relayé par la presse du monde entier a placé le Go sur le devant de la scène. Si d’aucuns s’interrogent sur les effets des progrès de l’intelligence artificielle pour l’humanité, les joueurs de Go, passée la déception de la défaite inéluctable du meilleur d’entre eux face à la machine, se réjouissent de l’engouement populaire généré par cet événement. Des millions de nouveaux joueurs potentiels, en particulier en occident, se sont révélés depuis ce jour. La pratique du go, cantonnée à l’Asie dans sa forme professionnelle, va-t-elle s’universaliser ? Personne n’envisageait il y a vingt ans la victoire d’un ordinateur face à un joueur professionnel. Peut-on dès lors envisager que dans vingt ans le meilleur joueur du monde ne soit plus coréen ou chinois, mais américain, français, voire Strasbourgeois ?

Voici une liste non exhaustive des documents parus dans les médias en rapport avec cet événement ainsi que les cinq parties disputées par AlphaGo et Lee Sedol, avec les commentaires de Zhao Baolong, l’entraînent chinois des joueurs professionnels européens.

AlphaGo vs Fan : Première victoire de la machine contre un joueur professionnel

Coup de théâtre dans le monde du go. On a appris hier que l’intelligence artificielle AlphaGo l’avait emporté en octobre dernier dans un match en 5 parties l’opposant à Fan Hui. Et le score est sans appel puisque la machine a remporté les cinq parties, publiées sur le site de la fédération américaine et que vous pouvez retrouver ci-dessous.

AlphaGo a été développé par la compagnie DeepMind, fondée en 2011 et rachetée par Google en 2014. L’événement historique que constitue la première victoire d’une intelligence artificielle face à un joueur professionnel à égalité sur 19×19 fait l’objet d’un article dans l’hebdomadaire scientifique Nature, à paraître ce vendredi.

Voici l’article complet, ainsi qu’une explication plus concise du fonctionnement de l’intelligence artificielle.

La presse a rapidement relayé l’information aujourd’hui. Voici l’article paru dans le monde, ainsi que l’interview de Fan Hui. BFMtv y consacre également quelques minutes dans son journal de midi aujourd’hui.

Cette victoire est aussi celle de Google face à Facebook dans la course qu’ils ont entamé pour surpasser l’humain au go. Mark Zuckerberg mentionne la recherche menée par facebook dans ce domaine dans cette vidéo.

Dans le monde du go, outre l’AGA qui publie les parties et annonce un commentaire par Myungwan Kim sur sa chaine Youtube demain, Antti Törmänen récemment devenu pro au Japon se risque à une première analyse sur son blog.

Voici une dernière sélection d’articles dans plusieurs langues. Une rencontre fortement dotée face à Lee Sedol est déjà annoncée pour le mois de mars !

 

 

Victoires de Tanguy contre Artem et de Thomas contre Catalin.

Nos jeunes français se distinguent ces dernières semaines. En décembre, Tanguy, Rémi et Denis ont participé à un tournoi international par équipes en Chine au cours duquel ils ont notamment affronté la Corée. Lors de ce tournoi, ils ont également perdu contre l’Ukraine, mais Tanguy s’est imposé face à Artem ce qui constitue une belle performance.

En janvier l’équipe de France affrontait la Roumanie pour le compte de la quatrième journée du championnat d’Europe par équipes. En l’absence de Fan, j’alignais une équipe très jeune composée de Thomas, Tanguy, Benjamin DG et Rémi qui ont tous entre 20 et 23 ans. Si Tanguy et Benjamin ont dû rapidement plier, Rémi et Thomas nous ont assuré le match nul. Voici la belle partie de Thomas face à Catalin au cours de la quelle Thomas a su maintenir une courte avance tout au long de la partie.